Gendre et belle-mère = tous cousins...

Publié le par Véronique

Au fil de mes recherches généalogiques, j'ai enfin découvert un lien de parenté entre mon mari et moi-même...!

Pierre COCHEREAU eu 2 épouses :   

  • Marie HAMELIN x avant 1683 je cherche toujours dans quelle commune ?
  • Marie HARDOUIN x 25.10.1683 à Saint-Lubin-en-Vergonnois (41)


Avec la 1ère épouse Marie HAMELIN, ils eurent un fils prénommé Jean dont je descend par ma branche maternelle. 
Leur descendance a traversé la Loire en 1765 pour faire souche au sud du département au début de la Sologne à Huisseau-sur-Cosson (41).

Avec sa 2nde épouse Marie HARDOUIN, il naquit un autre fils, Pierre, né à Saint-Lubin-en-Vergonnois (41) le 13.11.1685 dont descend Jean-Michel, également par sa branche maternelle.
Leurs descendants sont restés aux alentours de Saint-Lubin-en-Vergonnois (41) et se sont donc établis sur les communes d'Averdon (41) et de Landes-le-Gaulois (41) principalement pour remonter ensuite plus au nord vers le vendômois.

Z.gif



Voici donc notre cousinage généalogique ou comment époux et épouse, belle-mère et gendre, fille et mère, petite-fille et grand-mère, se retrouvent issus d'une même lignée.

  Parenté entre Véronique et Jean-Michel

  Françoise PAULET est la belle-mère de Jean-Michel DANGLE. 

Françoise PAULET est aussi une cousine au 10e degré de Jean-Michel DANGLE.

Véronique est donc une fille d'une cousine au 10e degré de Jean-Michel.

En effet, Pierre COCHEREAU est en même temps

  • un ancêtre à la 10e génération de Jean-Michel
  • un ancêtre à la 11e génération de Véronique

    Sans-titre.jpg

Publié dans Généalogie

Commenter cet article