Présentation

Rechercher

Recommander

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Dimanche 21 septembre 7 21 /09 /Sep 23:52
- Par Véronique - Publié dans : Lieux et Paysages du Loir-et-Cher

Ce week-end avaient lieu les journées du patrimoine.

Je ne doute pas que chacun ai pu y découvrir de merveilleux endroits.

Mon programme : le Gouffre à Blois...

Mais qu'est-ce que c'est me direz-vous ? De quoi ou de qui parle-t-elle ?




Méconnu, lieu insolite presque secret, le Gouffre est un réservoir d'eau naturel situé rue du Gouffre, dans le quartier du centre-ville.



C'est une cavité très profonde, un immense trou sombre d'environ 7 mètres de profondeur.

Ce trou est en réalité un aqueduc souterrain naturel qui reçoit les eaux pluviales qui s'infiltrent dans les différentes couches géologiques du sol blésois sur une distance de 529 mètres.

Construit à même le roc, sa date de construction est inconnue.

Il a été aménagé au XVIème siècle, sous le règne de Louis XII, par Pierre de Valence, Maître fontainier, pour remédier au faible débit des fontaines de la ville ; des canalisations y sont ajoutées afin de permettre l'alimentation en eau des fontaines blésoises.

Ce lieu servait à la fois de puits et de réservoir ; pour ce faire il lui a donc été ajouté un mur et un toit de pierre.

La température de l'eau avoisine les 12°C.

Le Gouffre alimentait environ une dizaine de fontaines ; aujourd'hui, seule celle de la place Avé Maria ancienne place du Marché au Beurre, en centre-ville, est encore alimentée par cette eau.

Attention, il existe à Blois, un ruisseau, nommé l'Arrou. Celui-ci coule à certains endroits de la ville en parallèle mais ce sont deux sources bien distinctes l'une de l'autre.
L'Arrou a été utilisé mais est vite devenu à l'état d'égout donc abandonné pour l'alimentation en eau ; il fut voûté et il se jette dans l'actuel lac de la Pinçonnière.




Concernant le Gouffre, je connais cet endroit depuis toujours et l'avais perdu de vue...

En effet, à droite de l'image se situe l'entrée du Grouffre et au fond vous pouvez voir une porte blanche ; derrière celle-ci se trouve la maison de mon enfance et son jardin dont l'esplanade surplombe le gouffre et qui a abrité tous mes jeux...

J'ai donc fais un retour à la source sur un retour aux sources...

A bientôt...


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 septembre 3 17 /09 /Sep 21:38
- Par Véronique - Publié dans : Cousins "célèbres"

Fernand Athos Rabier, dit Fernand Rabier, est né le 23 Juillet 1855 à Beaugency (45) et décédé le 15 avril 1933 à Paris (75), est un homme politique français.

Député du Loiret (1888-1919)
Maire d'Orléans (1887, 1912-1919)
Sénateur du Loiret (1920-1933)



(source : http://www.geneastar.org/bio.php3?nom=rabier).

Ce fils d'une longue lignée de meuniers de Josnes (Loir-et-Cher) devient avocat et s'inscrit au Barreau d'Orléans, après des études au lycée d'Orléans et à la Faculté de droit de Paris.

À 29 ans, il entre au conseil municipal d'Orléans en mai 1884, puis, à la mort du maire en exercice, Charles Sanglier, il est élu maire le 22 avril 1887. Il ne reste que quelques mois à ce poste, mais c'est le début d'une carrière politique de 45 ans, tout entière consacrée au radical-socialisme.

Il remporte victoire sur victoire lors des consultations législatives pendant 31 ans de suite dans la première circonscription d'Orléans, mandat auquel il ajoutera la Mairie d'Orléans de 1912 à 1919.

A la Chambre des députés, ce proche d'Emile Combes, joue un rôle important : secrétaire de 1889 à 1891 et vice-président de 1906 à 1908 puis en 1914. Lorsque l'affaire Dreyfus enflamme l'opinion et la presse, il considère qu'elle ne regarde que la justice, toutefois, il vote avec les Dreyfusards. Il sera un des rédacteurs de la Loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Ami de l'écrivain Charles Péguy, il contribuera à la diffusion des "Cahiers de la Quinzaine", notamment au sein des établissements d'enseignement.

Il ne sera battu aux législatives qu'en novembre 1919, dans le cadre d'un scrutin proportionnel. Mais il sera aussitôt élu sénateur le 1l Janvier 1920. A nouveau vice-président de la Chambre, il présidera aux élections de Paul Doumer et d'Albert Lebrun(1931 et 1932).

(Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fernand_Rabier).





Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 17 septembre 3 17 /09 /Sep 20:37
- Par Véronique - Publié dans : Accueil
Bonsoir à tous,

Après de longs mois d'absence sur ce blog, me voici repartie... je le promet souvent mais trouver du temps n'ai pas toujours chose facile... !

L'été est passé et nous reprenons tous dans notre petite famille, le chemin du travail pour les uns et celui de l'école pour les autres...

Je vous souhaite des trouvailles généalogiques merveilleuses.

Bonne rentrée à tous et à bientôt...


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 16 juin 1 16 /06 /Juin 21:13
- Par Véronique - Publié dans : Personnages importants






1608 : une soixantaine de Loir-et-Chériens quittent leur village natal pour migrer vers la Nouvelle-France découverte par Jacques Cartier...

Québec au bord du fleuve Saint-Laurent !


2008 :
400 ans plus tard et pour fêter ce quadricentenaire, les classes de CM2 des écoles La Providence, Sainte-Marie, Saint-Charles et Saint-Vincent de Blois leur ont rendus hommage en les commémorant lors d'un spectacle magnifique à la Halle aux Grains de Blois.

Merci à leurs enseignantes et aussi et surtout, aux enfants qui, de façon ludique, apprennent ainsi leur histoire et un peu de culture de leurs ancêtres.

  


Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus